Article

Les Etats-Unis Apr�s le 11 Septembre : Une R�action S�curitaire?””

Nicolas de Boisgrollier

La vivacité de la réaction américaine face aux attentats s’est d’abord manifestée sur le plan extérieur, avec le lancement d’une attaque sur l’Afghanistan un mois à peine après le 11 Septembre, alors qu’aucun plan militaire ne préexistait au Pentagone. Réaction également au niveau national, avec la mise en place d’une politique ambitieuse et novatrice de sécurité territoriale (homeland security). Cette célérité portait en elle certains excès, tant l’irruption d’un sentiment de vulnérabilité intérieure, largement étranger jusqu’alors à la psychologie de la population américaine, a brutalement projeté les États-Unis dans un nouveau chapitre de leur histoire. Dès 1991, Martin van Creveld, historien spécialiste des questions militaires, notait que « l’incapacité des pays développés à protéger leurs intérêts et même la vie de leur population face aux menaces de faible intensité s’est manifestée en de nombreuses occasions » 1. La stratégie de défense tous azimuts choisie s’explique peut-être aussi par la volonté de compenser les insuffisances des autorités avant l’attaque. Difficile tâche que celle de lutter contre le terrorisme : au reproche de n’avoir pas anticiper les menaces succède celui d’employer des moyens exagérés pour contrer celles qui se maintiennent à l’horizon.

 

Author